Réflexions énervées sur l'éco-féminisme 

Il y a des gens dans l'écoféminisme qui me foutent le seum, mais méchant...

Genre la créatrice de Kiffe ton cycle, "Coach et formatrice au service du leadership et des femmes", qui pose des trademarks sur des trucs qui devraient relever de l'éducation populaire, et qui sous-titre quand même son "kiffe ton cycle" d'un "l'allié de ta réussite"...

(1/2)

Follow

Réflexions énervées sur l'éco-féminisme 

Je sais pas ce qui s'est passée entre les anées 70 et maintenant (en fait, si), mais on a quasiment tout perdu des réflexions et pratiques.
Que ce soit sur les questions de salariat et d'engagement militant, de pratiques de santé et connaissance et appropriation de son corps...

J'ai l'impression de voir beaucoup de personnes très essentialistes proposer des pratiques plus ou moins ésotériques à vil prix en surfant sur les modes

(2/3 finalement)

· · Web · 1 · 2 · 5

Réflexions énervées sur l'éco-féminisme 

Genre le retour de la figure des sorcières et du coup des ateliers witchcraft en tout genre, les rituels d'utérus, de naissance, les tirages de carte de tarot, les séances de whateverbullshitféministonaturel...

Bref, j'en ai marre.

Réflexions énervées sur l'éco-féminisme 

@melimoon Ça me fait penser à ces deux épisodes de la série sur les spiritualités contemporaines de @metadechoc :

skeptikon.fr/videos/watch/81e3

skeptikon.fr/videos/watch/ffde

Toute la série est très intéressante.

Réflexions énervées sur l'éco-féminisme 

@im @metadechoc Merci je vais aller regarder ça, effectivement les histoires de féminin sacré, j'avais oublié ce terme mais c'est dans ce lot-là aussi, ça m'éneeeeeeeeeeeeeerrrrrve !

Réflexions énervées sur l'éco-féminisme 

@melimoon @im @metadechoc
Le problème de tout un tas de coach, influencers (etc) ou des meufs lambda qui les suivent c'est d'aborder — autant le féminisme que la spiritualité et l'écologie — de manière individualiste, superficielle, morale, sans analyser les rapports de domination, et surtout comme un bien de consommation. Tout en utilisant allègrement les GAFAM d'ailleurs.

Réflexions énervées sur l'éco-féminisme 

@melimoon @im @metadechoc
L'écoféminisme et toutes les tendances spirituelles, c'est comme le reste : c'est traversé de politique.
On peut faire de l'autogynéco ou de l'auto-santé sans être essentialiste, avec une approche queer, tout en défendant le service public.
Il y a des tarots queerfeministes, activistes et antiracistes dans lequel on peu projeter nos utopies politiques révolutionnaires.
Bref être ésotérique n'empêche pas de combattre le libéralisme.

Réflexions énervées sur l'éco-féminisme 

@choriza @im @metadechoc
J'ai généralisé parce que ce que je vois, c'est surtout des approches individuelles et individualistes qui s'apparentent plutôt à du charlatanisme que des pratiques collectives réfléchies et qui peuvent être porteuses de sens dans une perspective révolutionnaire. Peut-être que les approches collectives et politiques restent dans des milieux underground volontairement aussi, mais ça laisse malheureusement le champ libre aux autres.

Sign in to participate in the conversation
Mastodon (Aquilepouet)

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!